J’ai ouvert le portail

J’ai ouvert le portail qui mène à mon jardin,
Vous pouvez y entrer, il n’y a pas de clef ;
Le matin la rosée fait briller le plantain,
Et la journée s’écoule dans un calme serein.
L’on vient s’y promener à toutes les saisons,
Laissant vagabonder son imagination.


L’on peut s’y attarder en écoutant les chants
Qui, venant des bosquets, montent au firmament ;
Méditer sur un banc, lire paisiblement,
S’arrêter un instant… Respirer les parfums
De la terre mouillée ou des herbes sauvages,
S’émerveiller sans fin, sans penser à demain,
De tout ce que la vie place sur nos chemins…
Admirer simplement la course des nuages,
La couleur de l’orage ou la douceur du temps.


Que vous soyez venu, visiteur de passage,
Cheminer par hasard le long de ces talus,
Ou, en habitué des beautés entrevues,
Si vous passez souvent en ce lieu de partage ;
Si vous aimez goûter au bienfaisant ombrage
Que les arbres présents laissent sous leur feuillage ;
Soyez le bienvenu dans ce paisible espace
Où se mêlent, sincères, qu’ils soient légers ou graves,
Ces vers qui vous entraînent dans leur heureux sillage.

Rejoindre la conversation

6 commentaires

  1. Invitée au repas printanier en son jour de fête, j’ai approché le portail
    que tu tiens ouvert si joliment.
    J’ai humé les senteurs nouvelles et les renouvelées, aimé fermer les yeux et écouter tes mots, si je promets quelque chose, c’est que je reviendrai me promener dans tes jardins, douce Poétesse au coeur grand et léger.

  2. Ma chère et tendre Laurence,
    Ton poème d’ouverture de ton site (blog) me sied à merveille. Je sens que presque tous les jours j’irai y faire un tour pour te lire (et des lyres) ta poésie enchanteuse qui me ravit à merveille ! J’aime ça et je t’aime aussi ma douce Amie ! Je t’embrasse très fort malgré le confinement que l’on subit actuellement. ♥♥♥
    Étienne, qui ne cherche que du « respect » et du bien pour le monde entier.

  3. Laurence, je t’ai mis en marque-page sur mon pécé ! Je ne l’ouvre que le soir quand je ne suis pas endormi car la journée c’est ma tablette que j’emploie où j’ai difficile à ouvrir les pages sur Google ! Merci pour tout ce que tu offres à autrui ma douce poétesse ! Bisous bien confinés mais mérités ma bonne Amie bien-aimée !

  4. Une promenade guidée avec grâce, encore plus précieuse en ces temps d’enfermement.
    Et tjrs cette même maîtrise et cette grande élégance dans l’expression!

  5. Bonjour je suis le conducteur de la ligne 7 à qui vous avez donné le jolie petit mots .
    Jolie poème !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *