Un arbre dans la ville

C’est un arbre dans la ville
Entouré par du béton
Dans une cour si petite,
Le ciel pour tout horizon.

C’est un arbre solitaire
Par essence sédentaire,
Enclavé dans un lieu clos,
Ceinturé par les murs hauts
De tous ces grands bâtiments.

C’est un arbre en sa prison,
Toujours abrité du vent,
Malgré cela il profite
Du soleil et de la pluie,
De la neige ou des grêlons
Et de la lune qui luit,
Changeant au fil des saisons.

C’est un arbre qui se penche
Et dont les très fines branches
Se courbent près des façades,
Parce qu’elles manquent de place
Dans ce trop petit espace
Pour se déployer vraiment.

C’est un arbre qui m’emporte
Loin des tâches imposées
Par la vie en société…
C’est ma bulle d’oxygène
Et je me dis en moi-même
Que la nature est bien belle
Même enfermée de la sorte.

Découvrir un autre poème aléatoirement