Rêverie pour passer la semaine

À l’heure aventureuse où les contes possibles

Frappent trois coups enjoués aux portes de la nuit

Je me plais à humer les parfums invisibles

Du souvenir charmant de nos baisers enfuis,

De ces instants précieux que nous offre la vie

Pour oser le bonheur de nos bras enlacés,

Du sourire enfantin que nos mines ravies 

Glanent aux doux instants bien trop vite passés.

Leur mémoire enchantée soulagera la peine 

D’être éloigné de vous par le cours du destin

Et d’attendre la fin de la longue semaine 

Qui nous sépare encor des délices certains

Que chantent à mon cœur les balades promises 

Sur les routes aimées où vous fûtes hier.

Nous y récolterons les belles friandises 

Qui chaufferont nos corps aux frimas de l’hiver.

D’ici là puissiez-vous trouver dans ce poème 

De quoi nourrir les feux de vos tendres serments

Et puiser dans les mots de l’homme qui vous aime

Le baume qui saura apaiser vos tourments.


Poème de Mr Strangeweather
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.