J’écouterai vos silences

J’écouterai vos silences
Et cueillerai s’il le faut
Vos discrètes confidences
Pour vous libérer des maux
Qui meurtrissent l’existence.
 
Durant la terrible épreuve
Je serai à vos côtés,
Quand un rideau de douleur
Tombera sur votre cœur,
Bouleversant vos pensées ;
 
Quand malgré votre chagrin
Il vous faudra renoncer
À l’accompagner plus loin ;
Quand le jour deviendra noir
Comme un cri de désespoir ;
 
Je serai votre soutien,
Une épaule secourable
Si vous en avez besoin
Pour épancher ce trop-plein
D’amour chaviré de larmes.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. Superbe ! Ma Laurence, je te laisse en silence mes maudits maux en mots dits et pour ton épaule secourable qui soutiendra ma Vie tout au long de notre existence ! Merci Laurence pour ta poésie qui me sied à merveille ! Je t »embrasse chaleureusement ! Bisous doux !
    Etienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *