Retour des Noctuelles

L’on peut convier qui l’on aime,

D’autres s’invitent d’elles-mêmes,

Telles ces rondes chenilles vertes

Qui colonisent les feuillages

Et festoient sans aucune gêne,

Dévorant tout sur leur passage.

C’est une question de dosage,

En témoigne le paysage

Désolé de mes jardinières ;

Dressant sa tige solitaire,

Le brocoli privé de tête

A perdu toute sa superbe

Et ce qu’il reste du rumex

Est la végétale dentelle

De ses nervures moins digestes…

C’est le retour des Noctuelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.