Amis, si nous voulions

– À tous les Arméniens d’Artsakh, d’Arménie et de la diaspora

et à tous ceux qui les soutiennent. –


Amis, si nous voulions

Être unis pour de bon

Et entrer dans la danse ;

Nous sommes des millions

En France et dans le monde

Sans doute nous pourrions

Par cette immense ronde

Peser dans la balance,

Bien mieux que ne le font

Tant de représentants

Qui parlent en nos noms

Qui s’écoutent, se vantent

Et qui brassent du vent,

Éludant les questions ;

Sourds aux protestations

De ceux qui les dérangent,

Quand le sujet ne souffre

Aucune hésitation

Nos prières, nos larmes,

Notre désespérance,

Nos appels au secours,

Nos cris d’indignation,

N’auraient pas été vains

Si l’on pouvait demain

Marcher main dans la main

L’espoir refleurirait

Autour des champs de tombes,

Partout où se morfondent

Les êtres sacrifiés

Au nom des intérêts

Des puissants de ce monde

Qui font, c’est révoltant,

La pluie et le beau temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.