Je suis


Je suis…
 
Le vieil arbre aux mille racines
L’oiseau qui tourbillonne au vent
Une large fenêtre ouverte
Sur ce fugace bout de temps
Sur ces terres proches ou lointaines
Bien au-delà des océans
Et sur les sphères étoilées
Par-delà les confins possibles.

Je suis…

La douce mésange fébrile

Dansant sa ronde généreuse

Cette oreille qui s’étourdit

Au son de ton chant obsédant

Ce regard brisant le silence

La larme de joie qui s’écoule

Les mots versant sur cette page

Leur éventail de sentiments.

Je suis…

Ce soleil levant sur les flots

L’enfant apeuré dans la nuit

La tempête au cœur, l’âme en peine

La brise qui porte les rêves

La sève insufflant son élan

Le cœur qui se languit de toi

Et toutes ces fleurs qui s’éploient

Sous les caresses du printemps.

Autant de perles éphémères

Façonnant le tissu du temps

L’étoffe d’une vie humaine

Qui se déploie pour un instant

Puis referme ses ailes frêles

Pour un envol universel…


10.04.22

Poème de Esterina
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.