Au début de tout, il y avait toi

Au début
Il y avait tout,
Il y avait toi
et ton parfum
sous mon toit,
Au début de tout
il y avait ton regard câlin,
ton regard félin,
ton regard assassin,
Il y avait tes lèvres pulpeuses,
tes lèvres boudeuses,
tes lèvres moqueuses,
Au début de tout
je n’ai vu
que les plaisirs ambrés,
les joutes sublimes,
les moments intimes,
Au début de tout
Pour moi tu es née,
et je me suis oublié.



Poème de M de ste Collombe
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.