Dans le grand sablier du temps

Dans le grand sablier du temps
La vie s’écoule grain à grain
Avec nos joies et nos chagrins ;
Les saisons suivent les saisons
L’année chassant l’année d’avant
Dans un perpétuel mouvement.
 
Devant le sablier du temps
Je m’interroge par moments ;
Combien me reste-t-il de temps
Sur tout ce qui s’est écoulé,
Avant de devoir tout quitter ?
 
Aurai-je le temps de finir
Les projets que j’ai commencés,
Juste avant de devoir partir ?
Dois-je plutôt me ménager
Pour mener plus loin ma monture,
 
Ou me lancer, et tout donner
En me plongeant dans l’écriture
Pendant qu’il en est encor temps,
Puisque l’on ne sait pas vraiment
Quand s’arrêtera l’aventure ?
 
Près du grand sablier du temps
Nous ne sommes que des fourmis,
Chacune ayant sa destinée.
Mais il ne faut pas se leurrer,
Quelle qu’en soit la quantité,
Un jour le sable se tarit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *