S’il fait beau demain

– À Matilde Gennari
et Danila Massara, danseuses –


Deux âges pour deux visages,
En filigrane, le phare…
Coiffures sages en nattes,
Tresse brune, tresse blonde,
Éclairage tamisé
Robes sombres, robes longues,
Robes d’un siècle passé…
 
Sur la scène sont placés
Des cadres en fer forgé ;
Fenêtres grandes ouvertes
Sur la vie, et sur le temps,
Qui va et vient et s’écoule
Comme jaillie d’un torrent
Dans un tourbillon puissant.
 
Le vent, la mer et la voix
Vibrante de Virginia,
Dans la vivante mouvance
Des petits riens de la vie,
Quelques mots ou quelques phrases
Reprises, ici ou là,
Se répétant à l’envi
 
La fraîcheur et l’énergie,
L’expérience se rassemblent
Et se mêlent à la grâce
De cette émotion qui passe…
Dans le costume entravée,
Bruissant avec élégance
Se révèle la beauté
Onirique de la danse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *