Buissons parfumés

– À ma mère –


Arrêtée devant la haie
Dépassant d’une maison,
Je me plonge avec délice
Dans le généreux buisson
D’un Chèvrefeuille abondant
Aux fragrances magnifiques.
 
Ses fleurs aux teintes subtiles,
Jaune-rosé, rose-thé,
Déploient leurs coroles fines
Aux pétales retroussés
Et leurs longues étamines
Pour attirer, en principe,
Tous les voyageurs ailés…
 
Quand enfin je m’en éloigne,
C’est pour tomber sous le charme
D’un délicat Seringa
Qui embaume tout l’espace
Et stoppe à nouveau mon pas.

Rejoindre la conversation

1 commentaire

  1. C’est tant beau ma Laurence que je pleure la mienne, de Maman, qui aurait eu 100 ans ce 14 novembre 2020 prochain, dans quatre jours ! R.I.P. ma Maman qui m’a tant donné durant toute ta Vie terrestre et qui me donne encore beaucoup depuis seize ans déjà ! Je t’aime Maman ! ♥♥♥

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *