Par la manche

C’est comme si la vie
Te prenait par la manche,
Te prenait par le cœur ,
Au gré de ses envies
Au gré de ses humeurs,

Te prenait par la main
Et te murmurait : « Viens,
Viens goûter les saveurs
Du printemps qui revient ;

Viens goûter le bonheur
De vivre au quotidien
Avant qu’il ne s’échappe,
S’envole et puis se fane.

C’est la dernière danse,
La dernière embellie ;
C’est ta dernière chance
De renaître à la vie
Avant le clap de fin…
Alors saisis-la bien ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *