Elle était

– À Lola, et à toutes celles et ceux dont l’innocence a été sacrifiée… –


Elle était le soleil

Quand ses cheveux de miel

Brillaient tout doucement

Elle était la rivière

Quand son regard bleu clair

Devenait transparent

Elle était l’hirondelle

Qui pouvait d’un coup d’aile

Apporter le printemps

Elle était l’étincelle

De joie dans les prunelles

Des yeux de ses parents

Elle était la jeunesse

Qui chante à la fenêtre

Du haut de ses douze ans

Elle avait tant de rêves,

Et la vie devant elle

Quand elle la croisa

Cette réalité

Sans limite et sans trêve

Qui ne pardonne pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.