Le temps des cerises…

Il va revenir…
Déjà, les senteurs
Sèment des désirs
Et ouvrent les cœurs,
 
Le temps de l’espoir,
Que nos rêves aiguisent
Déguisant les soirs
De rumeurs exquises.
 
Fidèle, il revient
Malgré la fraîcheur
Des fades matins
Fardés de blancheur.
 
De timides lueurs
Réchauffent la terre
Attisant les fleurs
Que chacun espère.
 
Il est de retour
Dans la tendre brise
Qui souffle l’amour,
Et nous euphorise.
 
Les oiseaux s’affairent,
Leur fièvre ensorcelle
Les esprits amers
De sa ritournelle.
 
Il est revenu,
Il nous paralyse,
De son charme cru
Il nous hypnotise,
 
Détourne la vue
D’étranges horreurs
D’alertes incongrues
Qui viennent d’ailleurs…
 
Les sirènes sonnent
Le monde s’enlise
Les hommes frissonnent
La peur se précise.
 
La haine fracasse
La trêve promise
Et de guerre lasse
La paix agonise.



Poème de Esterina
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.