Aimé de vous

Mon cœur brûle de mille flammes,

car je vous aime, corps et âme,

emporté par un amour fou :

serai-je, un jour, aimé de vous ?

La vie est un tison de braise,

son ardeur jamais ne s’apaise

et je vous demande, à genoux :

serai-je, un jour, aimé de vous ?

Dans les flamboiements de l’automne,

la vie n’est jamais monotone,

je voudrais la vivre avec vous :

serai-je, un jour, aimé de vous ?


31/10/2021


Poème de michelconrad
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.