Martiki yerke *

Dès la première écoute, me touchant en plein cœur,
L’intense mélodie jaillie de l’intérieur
Comme un élan surgi du plus profond de l’être,
A retenu mon souffle dans l’ardente prière
D’un peuple qui a déjà bien assez souffert.

Cette chanson poignante fait vaciller mon cœur,
Me poursuit sans répit, s’infiltre dans ma tête ;
Elle passe et repasse, me chavire sans cesse
Faisant tourner en boucle sa vibrante ferveur.

Mon esprit habité par les sonorités
De ces mots provenant d’une langue ignorée
Met mon cœur en alarme ; c’est comme si mon âme,
Puisant au réservoir des racines anciennes
Tout ce que ma mémoire a peut-être oublié,
En percevait le drame et d’instinct comprenait.



*Chant du Soldat
 
Chant arménien écrit par Gegham Saryan et mis en musique par Ashot Satyan, en 1944, à la mémoire des soldats qui ont combattu et sont morts lors de la Seconde Guerre Mondiale.



Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *