Légère

Les jours filent comme un décor,
ils conduisent à ce chemin,

qui mène à la dernière aurore,
où l’on disparaît corps et biens,

– parce qu’amour est passager,
vous ne voulez donc plus aimer ?

mais la vie même est passagère,
ne peut-on la rendre légère ?

1/7/20




Poème de michelconrad
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *