Comme un air d’été

Comme un air d’été flotte ce matin,
Le ciel azuré est pimpant et gai ;
Il fait déjà bon et j’aime passer
Près des haies fleuries d’odorants troènes
Et du chèvrefeuille aux senteurs exquises
Qui bruissaient d’abeilles voici quelques temps
Mais qui désormais, quel triste bilan,
Déploient leur beauté silencieusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *