C’est la guerre

C’est la guerre mon amour
Et nous n’y pouvons rien.
Le temps suspend son vol ;
Les obus jouent le rôle
Moderne du « destin »
Et la vie suit son cours
Comme si de rien n’était,
Mais j’ai le cœur bien lourd.

Des morts, déjà des morts…
Je devrais dire : »Encore » !

Les jeux ne sont pas faits
Mais les cercueils sont prêts ;
Ironique insolence
De cette société
Qui avait dit vouloir
Stopper la surenchère
Des armes nucléaires

Et réduire l’arsenal
Ultra sophistiqué
Qui déjà existait,
Pour qu’un conflit mondial
Ne puisse s’engager
Ou soit moins meurtrier
Que les guerres passées.

Mais les vies humaines
Ne valent pas cher
Face aux intérêts
De plusieurs pays…

On avait dit : « Jamais,
Jamais plus de souffrances
Ni de vies gaspillées ! »
Mais aujourd’hui la paix
A perdu la bataille…
Des larmes ensanglantées
Suivront ses funérailles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.