Quand Paris dansait

Quand Paris dansait avec Marianne,
Quand Paris dansait, vous souvenez-vous ?
Quand Paris vibrait sous les barricades,
Quand retentissait le fracas des armes ;
C’est La Carmagnole que l’on apprenait !

Quand Paris chantait avec Marianne,
Quand Paris chantait, vous souvenez-vous ?
Ces hymnes féroces aux refrains guerriers
Qui ouvrent la voie de la liberté
Par des bains de sang systématisés,
Pour des Droits précieux que l’humanité
Voudrait bien ne plus savoir bafoués… ;
C’est leÇa ira que l’on entonnait !

Quand Paris riait avec Marianne,
Non, vous n’allez pas vous en rappeler…
On ne riait pas durant les saccages
Que couvraient les chants révolutionnaires,
Quand tombaient les têtes de ces tortionnaires
Qui avaient laissé le peuple affamé.
Combien de bourreaux, combien de victimes,
Ont connu le fer de la guillotine ?

Siècle des Lumières, vous vous méprenez ;
La pieuvre assassine n’a pas succombé,
Marianne n’est pas encore sauvée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *