La Croix

Dans la douleur la plus profonde
De la mort du pur Innocent,
La sainte Croix porte le monde 
Dans la joie de l’enfantement.
Quelle inconcevable et féconde 
Offrande que ce divin sang
Répandu pour ôter l’immonde
Infamie de nos errements !
La Croix, par la foi nous inonde
Des eaux venues de l’orient,
Telle la grâce qui abonde 
Sur notre infertile néant.




Poème de Jérôme N.
Lien direct du poème

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *